Quelques éléments de réflexion

Je poste aujourd’hui trois liens vers des vidéos qui, à mon petit avis, méritent qu’on s’y intéresse. Pour commencer, je propose de regarder la version 1 d’un petit exposé assez impressionnant sur la nature de la dette publique, ses causes, et sur quelques-uns des enfumages dont elle fait l’objet. Je continue avec une étrange série de questions sur la mise en place d’un organisme non élu, supra-européen, souverain au-dessus des États, et bénificiant, à ce qu’il paraît, de la plus révoltante immunité. Je ne veux pas le croire et ceci demande confirmation. Mais si c’est avéré, nul doute que les pires crapules se mettront sur les rangs pour faire partie de la fine équipe de ce MES. Enfin, je tiens à vous faire entendre et voir le premier discours de campagne du candidat du Front de Gauche pour la présidentielle FR 2012, à Brive-la-Gaillarde. Celles et ceux qui auront la curiosité d’aller jusqu’au bout ne manqueront pas d’être secoués par les visages dans le public, lorsque l’orateur explique quel est le vrai poids de cette dette qu’on on nous agite sous le nez pour nous faire peur et tenir cois.

Ces trois vidéos méritent d’être vues, et d’être commentées ensuite. Je vous mets juste les liens, pour ne pas charger l’écran avec des projecteurs inutiles.

Histoire et anatomie de la dette des États
[13mn25s]

Constitution du Mécanisme Européen de Stabilité
[03mn51s]

Discours de Brive-la-Gaillarde
[64mn05s]

Sinon, Pierre Assouline défend son gagne-pain, c’est-à-dire les granzéditeurs… On ne peut pas lui en vouloir, puisque sa pitance dépend d’eux, mais ici, il se fait tout de même un tantinet malhonnête et partial, et ceci n’est pas sans nous rappeler la conduite limite troll qu’il a cru bon de tenir à l’occasion de la sortie du livret de Stéphane Hessel : Indignez-vous. Mon dieu que ce type est donc hautain ! Un bon petit article d’Acrimed le remet aujourd’hui à sa place, ce dont il n’a certainement rien à fiche.
Enfin, pour celles et ceux que le donquichottisme amuse, je soumets à votre ou leur attention un petit texte que j’écrivis il y a peu en réaction à quelques insolences et petits mensonges arrogants proférés par le frère d’un bon copain de notre omniprésident Nicolas, j’ai nommé l’indispensable Frédéric Beigbeder, qui juge, un peu à la manière de Denis Olivennes, qu’Internet va détruire notre civilisation, et que seul le bon vieux papier imprimé permet de faire acte de résistance. Car voyez-vous, Beigbeder est un résistant.

Pierre Assouline, chien de garde de l’édition

Frédéric Beigbeder nous crachote au visage

Bon appétit !

Publicités

A propos alabergerie

Lit Écrit Corrige Publie, et râle.
Cet article, publié dans Littérature, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s