Le Décalogue des Athées

Une scène d'inquisition, par Goya.

Une scène d’inquisition, par Goya.

En cette période où la pratique chrétienne trouve à s’exaspérer autour d’un nid de paille, le « Tu ne tueras point » des monothéismes proche-orientaux sonne comme une horrible promesse, de celles auxquelles nos politiques nous ont habitués – une promesse socialiste : on fera le contraire de ce qui aura été proclamé. Autant dire que les fêtes de la Nativité peuvent être ressenties, cette année, comme le prélude à de belles tribulations pour le tout-venant bipède, qui sait finalement ce qu’il en coûte des exaltations religieuses.

Car il y a de par le monde quelques humains, deux ou trois milliards peut-être, que ces simagrées fatiguent. Dans le tas, plusieurs centaines de millions se déclarent même athées, et n’en vivent pas plus mal. Plutôt mieux du reste, si j’en juge par le fait qu’ils continuent généralement, alors même que cette vie n’est pour eux qu’une fugace étincelle entre deux immensités de ténèbres, à pratiquer au quotidien les valeurs morales inculquées par nos mères.

Raison pour laquelle, ne se sentant, en cet hiver de la raison, plus aucun goût pour le mutisme, la patience et la douceur, certains d’entre eux ont décidé de réécrire les Dix Commandements à leurs manières.

C’est le site Atheist Mind Humanist Heart, où se fait la promotion d’un livre éponyme, qui a dernièrement relancé l’affaire, en invitant ses lecteurs à soumettre leurs propositions de Commandements.

Chaque personne a pu ainsi écrire de une à dix propositions, le tout formant une “soumission”. Celle-ci, ayant été passées au crible pour en vérifier la validité au regard de certaines règles simples (vous découvrirez les critères sur le site), fut ensuite exposée à l’attention scrupuleuse d’un jury composé de treize athées confirmés, à charge pour ces derniers de sélectionner les dix meilleures soumissions. Pour ce faire, les jurés disposaient de quatre critères :

  • Cohérence logique, bien fondé de la proposition : 30 points.
  • Portée universelle, large applicabilité : 30 points.
  • Expression claire, éloquente et succinte : 30 points.
  • Qualité de la mise en application de la méthodologie de pensée critique et de raisonnement telle qu’elle est exprimée dans le livre de référence Atheist Mind, Humanist Heart : 10 points.

Les soumissions (qui sont donc des ensembles de propositions) retenues par le jury parmi les 2800 contributions enregistrées, firent ensuite l’objet d’un vote public destiné à en dégager dix propositions, qui furent requalifiées en “Dix Commandements”. Les voici :

  1. En tout temps, il convient d’être ouvert d’esprit et prêt à ajuster ce que l’on considère comme vrai, en fonction des nouvelles preuves qui apparaissent.
  2. Il convient de chérir la compréhension de ce qui est le plus vraisemblable, plutôt que la croyance en ce que l’on souhaite vrai.
  3. La démarche scientifique est la méthode la plus fiable et la plus impartiale dont nous disposions pour étudier et comprendre le monde qui nous entoure.
  4. Chaque personne dispose du droit à être maîtresse de son propre corps.
  5. Une entité de nature divine n’est pas indispensable pour s’assurer que chaque individu se comporte décemment, ni pour garantir une vie riche de sens et d’expériences.
  6. Il convient d’être attentif aux conséquences de ses actes, et d’en assumer la responsabilité.
  7. Il convient de traiter son prochain de la même façon que l’on souhaiterait être traité, et de le traiter au moins de la façon dont on peut s’attendre à ce qu’il souhaite être traité. Il est important, dans cette optique, de prendre en compte le point de vue d’autrui.
  8. Chacun a la responsabilité de tenir compte des autres, ceci incluant les générations à venir.
  9. Il n’y a pas unicité de la bonne façon de vivre.
  10. Il convient de contribuer à ce que le monde dans lequel on vit soit meilleur quand on en sort que lorsqu’on y est entré.

Chacun de ces commandements peut être affiné, amélioré, discuté ; mais l’ensemble forme un décalogue d’une tenue un peu meilleure que celle de la version originale, que l’on peut lire dans un texte qui date quand même (pour ses fragments récents) du septième siècle avant JC.

D’autres alternatives ont été produites au cours du temps. Voici celle, assez connue, de Richard Dawkins, qu’il propose dans son livre The God Delusion, 2006.

  1. Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’ils vous fassent.
  2. En toutes choses, efforcez-vous de ne point causer de mal.
  3. Traitez vos congénères, les êtres vivants et plus généralement le monde, avec amour, honnêteté, fidélité et respect.
  4. Ne négligez pas le mal de l’administration judiciaire, mais soyez toujours prêt à pardonner les actes répréhensibles lorsqu’ils ont été admis librement et honnêtement regrettés.
  5. Vivez votre vie avec un sentiment de joie et d’émerveillement.
  6. Toujours cherchez à apprendre quelque chose de nouveau.
  7. Examinez toutes choses ; toujours confrontez vos idées aux faits, et soyez prêt à rejeter une croyance, même si elle vous est chère, dès qu’elle ne se conforme pas aux faits.
  8. Ne cherchez pas à censurer la dissidence, et ne vous en coupez pas ; toujours respectez le droit des autres à être en désaccord avec vous.
  9. Formez-vous une opinion indépendante, sur la base de votre propre raison et expérience ; ne vous laissez pas conduire aveuglément par les autres.
  10. Questionnez tout.

Wikipedia propose aussi une alternative fournie par le docteur Rodrigue Tremblay dans son Code pour une éthique globale, 2009.

  1. Proclamez la dignité naturelle et la valeur inhérente de tous les êtres humains.
  2. Respectez la vie et les biens d’autrui.
  3. Pratiquez la tolérance et l’ouverture sur les choix et les styles de vie des autres.
  4. Partagez avec ceux qui sont moins fortunés et aider ceux qui sont dans le besoin.
  5. N’utilisez ni mensonges, ni doctrine spirituelle, ni pouvoir temporel, pour dominer ou exploiter les autres.
  6. Il faut se fier à la raison, à la logique et à la science pour comprendre l’Univers et résoudre les problèmes de la vie.
  7. Conservez et améliorez l’environnement terrestre naturel, le sol, l’eau, l’air et l’espace comme patrimoine commun de l’humanité.
  8. On doit résoudre les différences et les conflits par la coopération, sans recourir à la violence ou à la guerre.
  9. Organisez les affaires publiques en fonction de la liberté individuelle et de la responsabilité, grâce à la démocratie politique et économique.
  10. Il faut développer son intelligence et ses talents à travers l’éducation et l’effort.

On remarquera que ces décalogues sont, évidemment, terriblement dépendants du terreau culturel où ils apparaissent : se « comporter décemment » dans l’article 5 du décalogue AMHH prête, par exemple, à de fort diverses interprétations selon qu’on vit en Orient, en Afrique subsaharienne, en Mélanésie ; et comment sait-on quand un acte répréhensible a été « admis librement » par son auteur, dans l’article 4 de The God Delusion ? Et ceci, en 9 chez Tremblay : « Organisez les affaires publiques en fonction de la liberté individuelle et de la responsabilité » veut dire tout et son contraire, soit que nous entendions restreindre ou exalter ces liberté et responsabilité, le « en fonction de » permettant bien des choses. Voici pourquoi les conditions imposées par les jurés du décalogue AMHH contiennent, en #3 : « Expression claire, éloquente et succinte. »

o0o

Cette année est la première de toute l’Histoire où un décalogue naît d’une démarche collective ; c’est très encourageant. Nous constatons cependant que la portée universelle, qui était recherchée dans le cahier des charges du décalogue AMHH, n’est quand même pas garantie. Elle ne pourra de toute façon l’être tant qu’une culture universelle ne sera pas apparue, et que l’éthique qui en découlera n’irriguera pas toutes nos cogitations particulières. Mais ce décalogue peut participer à la naissance d’une telle culture. Nous attendons maintenant les réponses venant des autres parties du monde athée.

À noter, sur Wikipedia, l’existence d’une Alternative immorale, profondément dérégulée, ultra libérale en diable… et celle d’une Alternative amorale tout à fait stupéfiante. Ces deux-là se trouvent en bas de l’article.

FIN

Publicités

A propos alabergerie

Lit Écrit Corrige Publie, et râle.
Cet article, publié dans Philosophie, Politique, Religion, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Décalogue des Athées

  1. Tourelou dit :

    Tout decalogues confondus… l’homme a vite compris que souvent de les transgresser c’est progresser… oui faire des choix pour aimer, vivre et jouir de notre courte existence le plus librement possible fait de moi une grande rêveuse. Et cela ont le réussi ou pas, selon « nos cogitations particulières ». Merci pour cette communion en ce matin de nowell.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s